On a célébré le 60e anniversaire de l’écrivain Nariman Abdulrahmanli

Au Centre de Traduction, on a célébré le 60e anniversaire de l’écrivain connu Nariman Abdulrahmanli. La dirigeante du Centre, l’écrivaine Afag Massoud a parlé de l’activité de l’écrivain dans les domaines de la littérature, du cinéma, de la télévision et dans d’autres domaines.

Depuis les années 1980, il écrit les articles dans la presse, puis ses nouvelles et ses histoires ont suscité l'admiration de la part des lecteurs. Dès la fin des années 1980, il s’est occupé de l’histoire du cinéma. Il a écrit une monographie « Histoire de l’art du cinéma azerbaïdjanais » en 4 tomes. En utilisant ses scénarios, on a tourné des films et des documentaires. Pendant ces années, il a fait des recherches dans le domaine du folklore, a publié le livre contenant des œuvres des plusieurs achiks et poètes, a été l’auteur et le rédacteur de plusieurs dizaines de livres. Dans les années 2000, il a publié plusieurs romans. Nariman Abdulrahmanli s'est aussi occupé de la traduction littéraire, a traduit dans notre langue les œuvres de la littérature mondiale, à partir des langues géorgienne, russe et turque. En 2006, il a été récompensé par le prix d’Art international, en 2011, par le prix « La Parole d’or » du Ministère de la Culture et du Tourisme. En 2010, le roman « Le Solitaire » est entré dans la liste d’une dizaine de livres du Prix du livre nationale et, en 2011, son roman « Sans chemin » a reçu le troisième prix de ce concours. En 2018, il a reçu le prix de l’« Homme de littérature » de la Fondation d’Art d’Azerbaïdjan. Les œuvres de l’écrivain ont été traduites en langues russe, arabe, géorgienne, anglaise et autres. Nariman Abdulrahmanli est le major à la retraite, le vétéran de la guerre du Garabagh.

Nariman Abdulrahmanli est né le 3 juin 1958.

Depuis 2003, il travaille au Centre de Traduction d’Azerbaïdjan.

 

Galerie

AUTRES ARTICLES