Les souhaits non réalisés de Zeynal Alizade

Alors que je travaillais sur le roman « La Victime », j’ai devais m'intéresser au sort des jeunes envoyés par la République démocratique d’Azerbaïdjan à l’Etat ottoman et aux pays européens pour recevoir une éducation ... 

A la fin de l’année 1919, sous la direction de Bahram bey Akhundov, éduqué en France, ils sont allés à Istanbul, puis, après avoir difficilement obtenu un visa, ils sont allés en Italie, de là, en France et ont commencé à étudier dans les écoles supérieures de ces pays ainsi que de la Belgique, de l'Allemagne et de l'Autriche. Mais après seulement quelques mois, la République démocratique d'Azerbaïdjan s'est effondrée et les jeunes qui sont partis à l'étranger avec de grands espoirs, sont restés en proie à des besoins très lourds. Certains de ces jeunes ne sont pas retournés en Azerbaïdjan et la plupart de ceux qui sont rentrés ont été soumis à la répression.

Et l'un de ces jeunes était Zeynal Alizade (dans les documents officiels Aliyev) ...

Zeynal Alizade avait fait ses études à l'Institut du Commerce de Moscou et connaissait bien la langue allemande. Pour cette raison, Il s’est adressé au Ministère de l'éducation pour poursuivre ses études ou bien dans l'Académie des sciences politiques et économiques de la ville de Francfort en Allemagne, ou bien dans la Faculté d'architecture et de sculpture des académies qui se trouvaient dans la ville de Rome ou dans la région de Toscane en Italie. A l'issue d'un sévère concours, en vertu de la décision du Parlement de la République d'Azerbaïdjan du 1er septembre 1919, avait été envoyé en Italie, à l'Académie royale de peinture de Rome pour continuer ses études dans le domaine de l'architecture.

En dépit des difficultés rencontrées, il est rapidement devenu célèbre en tant que talentueux sculpteur et a commencé à recevoir des commandes de personnalités connues de l'époque. Très tôt, il avait même organisé sa grande exposition d’œuvres personnelles.

Les célèbres bustes du grand compositeur allemand Ludwig van Beethoven et de l’émigré russe, du célèbre chanteur d'opéra du Théâtre de la Scala Sigismund Zalevski dans la ville de Pérouse en Italie sont les œuvres de Zeynal Alizade.

La date de la mort du premier sculpteur azerbaïdjanais qui avait reçu une formation professionnelle n'a pas encore été déterminée. Il est censé être mort à Pérouse dans les années 1950 et être enterré là-bas.

                              

                                                                                        Nariman Abdulrahmanli

AUTRES ARTICLES