Gandja : une ville riche en histoire

La ville de Gandja est située à 363 km à l’ouest de la ville de Bakou, au pied nord de la chaîne montagneuse du Petit Caucase, sur les deux bords de la rivière Gandjatchay, la branche droite du fleuve Koura, sur la ligne de chemin de fer Bakou-Tbilissi. Elle est l'une des plus anciennes villes de l’Azerbaïdjan. Le nom de la ville est mentionné dans les sources arabes médiévales comme Ganza, dans les sources persanes – Gandja, dans les autres sources – Gandzak. Dans certaines sources, le nom de ce toponyme est expliqué comme un « vaste lieu ». Selon la légende, ce nom signifie « le trésor ». Selon certains scientifiques, la fondation de la ville remonte au VIIe siècle avant notre ère, selon les autres – au début du Moyen Age.

La ville de Gandja a été de nouveau construit au XIIe siècle, dans la partie est de l’ancienne ville. En raison de sa situation sur la rote des caravanes, cette ville est devenue l’un des centres commerciaux les plus importants. Dans cette période, les grandes villes comme Gandja, étaient peu nombreux dans le monde. Durant une longue période, Gandja était la capitale. Le palais du sultan, les palais appartenant aux rois, au clergé, aux fonctionnaires de l’Etat, les grands bâtiments, ainsi que les mosquées, les médersas, les hammams et les autres bâtiments avaient été construits dans la ville. Cela a stimulé le développement de l’architecture et des autres domaines artistiques dans la ville. Aux XIIe-XIIIe siècles, Gandja était une des villes le plus développées de l’Asie du Sud-Ouest.

Aujourd’hui, Gandja est l’un des centres scientifiques et éducatifs de l’Azerbaïdjan, la deuxième ville du pays après la capitale, Bakou.

On peut considérer le mausolée de Nizami comme un symbole de la ville de Gandja. La construction du mausolée de Nizami, qui porte le nom du coryphée de la littérature mondiale, né à Gandja, remonte aux XIIIe-XVIe siècles. Le mausolée actuel a été reconstruit et modernisé dans les années 1990-1991.

En 2017, les 504 monuments historiques ont été répertoriés dans la ville de Gandja, dont 288 sont protégés par l'Etat.

AUTRES ARTICLES